APPEL POUR LA CREATION D’UN COMITE DE RESISTANCE A LA RATIFICATION DU NOUVEAU TRAITÉ EUROPÉEN SARKOZY/MERKEL/HOLLANDE, LE TSCG !

Chaque jour, dans nos secteurs professionnels, dans nos localités, nous sommes confrontés aux conséquences de l’application des plans d’austérité imposés par l’Union Européenne pour réduire les dépenses publics afin de rembourser une dette fabriquée de toutes pièces au seul profit des spéculateurs, c'est-à-dire ceux-là mêmes qui l’ont créée. Nous en voyons déjà les conséquences désastreuses pour les populations en Grèce, en Espagne, au Portugal...

Mais la troïka (BCE, FMI, Commission européenne) veut aller encore plus loin avec le TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance) que le gouvernement Hollande/Ayrault veut faire ratifier fin Septembre par simple vote au parlement, après l'adoption en début d'année du MES (Mécanisme européen de stabilité) !

Les Etats qui signeront ce traité, appelé également pacte budgétaire, subiront la surveillance de gouverneurs non élus. Ces gouverneurs, investis d’une immunité juridique absolue, auront tous les pouvoirs de sanctionner les Etats n’appliquant pas le traité et s’immisceront directement dans leur budget  au mépris de la démocratie et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. L'abandon de souveraineté du Parlement national sur le budget est un nouveau pas dans l’attaque contre la souveraineté populaire et nationale  qui sera franchi.

Les conditions imposées à ces Etats ?  Elles se traduiront par la réduction des dépenses publiques : réduction des dépenses d'investissements, suppression de postes d'enseignants, d'infirmières, privatisation de services publics, baisse des salaires des fonctionnaires, des allocations de solidarité, allongement du départ à la retraite, augmentation de la CSG ...

Au cas où cette « règle d’or » ne serait pas respectée par un état, des sanctions financières seront décidées  et appliquées, sans possibilité de recours du Parlement National, par la Cour de justice européenne, et le pays entrera alors en récession.


Le nouveau traité ne doit pas être ratifié ! Le peuple doit être entendu !

L’unité la plus grande doit se réaliser pour la non-ratification de ce TSCG !

En conséquence, nous appelons les citoyen-ne-s, les militant-e-s, les travailleur-ses de toutes tendances à s’engager avec tous les opposants à ce TSCG, pour la création d'un comité de résistance local et la préparation d’une manifestation nationale à Paris où nous dirons, ensemble :

Non aux plans d’austérité !
Non à la ratification du nouveau traité européen, le TSCG !

Retrouvons nous pour en débattre :
REUNION PUBLIQUE LE MARDI 18 SEPTEMBRE 2012 à 20h30
Salle des Sociétés – rue Joseph Reynaud  à DIE

PREMIERS SIGNATAIRES :
R.Chauvin (M’PEP)- M.Jonathan (Attac)- JV Malaterre (POI)- Ph Monsillon - C.Morel Darleux (PG) – P. Nicolas (PCF) – D. Rassat – J.Mottet

SIGNEZ cet appel!  et envoyez votre soutien à : fed26@m-pep.org ……
NOM/Prénom            ADRESSE        SIGNATURE       SOUTIEN pour financer les voyages pour Paris